Jean-Michel Payet est né un 1er mai à Paris, en 1955.

Francois Storiac
Ligne 63

C’était un dimanche, jour du thé et du chocolat et de l’ouverture aux autres… ou à soi. Fin observateur, ses talents d’auteur nous font traverser Paris par La ligne de bus 63 et y croiser le destin de nombreux personnages.Un rendez-vous mensuel à ne pas manquer.

Illustration : Jean-Michel Payet / Musique : Vincent Jacq, AUDIOSCREEN MUSIC

#1 Arrêt de bus Jardin des Plantes. Anne-Sophie revient sur les traces de son passé. L’amour qui lui a échappé un 3 juin de sa jeunesse s’incarne-t’il dans l’étrange personnage, peu disert, assis là-bas sur un banc ? Osera-t’ elle lui parler ? Le jeu en vaut peut-être la chandelle…

#2 Arrêt de bus Iena. C’est là que descend le journaliste du Mensuel des Arts. Non pour écrire un article mais pour rencontrer sa correspondante mystérieuse avec laquelle il se plait depuis quelques semaines à converser. A quoi ressemble t’elle ? Que vont-ils se dire ? Peu importe… la rencontre se situe au niveau de l’indicible.

#3 Arrêt de bus Solferino-Bellechasse. Le jeudi, Marcela quitte l’hôtel particulier de l’avenue Georges Mandel à 14 heures précises. Elle traverse dans les clous et patiente à l’arrêt du 63. Marcela aime bien le bus. Chaque trajet lui procure une secrète sensation de liberté. Mais elle est loin de se douter qu’ aujourd’hui, du côté de l’arrêt de bus Solferino-Bellechasse, sa vie va basculer…